Contact Us Today

Toll Free: 505.550.1013
Fax: 505.839.8022
Email: matastco@hotmail.com

Modèle quantique atome

Les nombres quantiques fournissent des informations importantes sur l`énergie et la distribution spatiale d`un électron. Le nombre quantique principal n peut être n`importe quel entier positif; comme n augmente pour un atome, la distance moyenne de l`électron du noyau augmente également. Toutes les fonctions d`onde ayant la même valeur de n constituent une coquille principale dans laquelle les électrons ont des distances moyennes similaires par rapport au noyau. Le nombre quantique azimutale l peut avoir des valeurs intégrales comprises entre 0 et n − 1; Il décrit la forme de la distribution d`électrons. les fonctions d`onde qui ont les mêmes valeurs de n et de l constituent une sous-enveloppe, correspondant aux distributions d`électrons qui diffèrent généralement en orientation plutôt qu`en forme ou en distance moyenne par rapport au noyau. Le nombre quantique magnétique ml peut avoir des valeurs intégrales 2L + 1, variant de − l à + l, et décrit l`orientation de la distribution d`électrons. Chaque fonction d`onde avec un ensemble donné de valeurs de n, l et ml décrit une distribution spatiale particulière d`un électron dans un atome, une orbitale atomique. Le modèle planétaire de l`atome de Bohr est souvent ce qui colle dans l`esprit des élèves. Il fournit une image soignée et familière des électrons orbitant un noyau central comme des planètes autour du soleil. Pour cette raison, il peut être difficile de remplacer cette image par une qui représente plus fidèlement le modèle quantique-mécanique utilisé par les physiciens modernes: un atome avec un petit noyau avec des ondes de probabilité au lieu d`orbites pointus pour décrire la distribution de électrons, qui ont des positions floues mais des niveaux d`énergie définis. Néanmoins, les élèves devraient avoir un aperçu de ce modèle plus moderne. Les emplacements et les mouvements des électrons sont décrits par leurs vagues de matière.

Ces schémas d`onde, qui sont écrits comme des équations quand ils sont trop difficiles à esquisser, prédire la probabilité de trouver un électron dans une région donnée de l`atome. Ils fournissent les cotes de Paris, jamais la certitude. Pourtant, le pari est utile: il prédit des niveaux d`énergie définis; Il explique la liaison chimique par les électrons; et, lorsqu`ils sont appliqués à des particules dans le noyau, ils expliquent non seulement les lois aléatoires connues de la radioactivité, mais prévoient également de nouvelles particules nucléaires. Bien que cette image distribue des électrons dans des Orbits nets, nettement définis, elle leur donne encore des niveaux d`énergie fixes. Les électrons dans les niveaux d`énergie plus élevés sont plus susceptibles d`être trouvés dans les régions externes d`un atome, une certaine distance à partir du noyau. D`où vient ce modèle? Le modèle planétaire de Bohr avait commencé le processus d`introduction de la théorie quantique à la structure de l`atome (voir développement d`un modèle de l`atome: atomes radioactifs). Bohr introduisit l`idée d`États stationnaires dans lesquels l`atome était stable. Les transitions entre ces États expliquent l`existence de raies spectrales.

Dans le cas de l`hydrogène, il a pu dériver des niveaux d`énergie: les transitions entre ses niveaux d`énergie prévus correspondaient aux lignes du spectre de l`hydrogène. Cependant, son modèle ne pouvait pas prédire les niveaux d`énergie pour tous les autres atomes (bien que ceux des métaux alcalins de type hydrogène pourraient être approximés). Il a fallu le travail de Heisenberg et Schrödinger à trouver séparément des façons de décrire plus complètement les niveaux d`énergie quantifiée des atomes.

Comments are closed

Quick Form

Albuquerque, NM 87120

Toll Free: 505.550.1013

Fax: 505.839.8022

Email: matastco@hotmail.com